Futur

Et si l'avenir était entre nos mains, qu'en ferions-nous ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [écrit perso] Cours Forrest cours!

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 30
Localisation : DTC (Derrière Toi, Coucou!)
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage:

MessageSujet: [écrit perso] Cours Forrest cours!   Mer 21 Mai - 0:10

Je courais et courais, et courais encore... Je n'avais pas arrêté depuis des heures, et des heures durant je ne savais pourquoi je faisais ça... La route était longue, à chaque pas un nouveau paysage, puis un nouveau pas suivit d'un nouveau paysage. Rien ne restait tout n'était qu'éphémère. Je courais et courais encore sans jamais faire de halte.

Puis je me suis arrêté, au milieu d'une forêt me demandant ce que je faisais là... Pas de réponse. Je me remis à courir, et courir encore, encore et toujours, avec un nouveau paysage à chaque pas, un pas puis un autre, encore un autre, de foulés en foulés je me retrouvais au milieu de nul par, mais toujours autre part, toujours différent, toujours éphémère...

Pourtant, courant sans raison, je me mis à réfléchir à ma condition : "pourquoi je cours?" mais je ne m'arrêtais pas, inlassablement poussé par une force que je ne connaissais pas encore. Et je courais de paysage en paysage, des forêts aux montagnes, des plaines aux étangs, des marais aux déserts, je ne m'arrêtais plus. Pourtant toujours cette question à l'esprit "pourquoi je cours?"

Je n'y trouvais point de réponse et continuais incompréhensiblement ma course éphémère. J'avais commencé le jours ; la nuit avait suivi, puis le jours était revenue quelques heures plus tard. C'est en voyant l'aube se lever, portant ses bras jusque sur l'herbe où j'étais, toujours en train de courir, que je compris : " pourquoi je cours ?".

Je savais la réponse mais ne me l'avouais pas et je continuais des heures durant, à en perdre le souffle, à perdre mes repaires, je ne savais plus où j'étais quand j'étais, et pourtant dans ma tête raisonnait la question suivit de la réponse.

Elle était au début inaudible, mais plus j'avançais, plus je sentais mes tympans battre fort et plus la formule que je voulais ni entendre ni accepter, prenait de l'impacte et pénétrait mon moi intérieur!

Je m'arrêtais un instant et là, dans mon souffle haletant l'on pu entendre : "Le temps...". Les yeux écarquillés, le souffle coupé, je m'écroule par le manque d'oxygène, je suffoque et m'étouffe moi même. Pourtant, je ne me débats pas, comme-ci je sortais de mon placenta, il me fallait quelqu'un pour me taper dans le dos, et pourtant personne ne vint.

Je me vis sombrer dans les ténèbres de plus en plus présentes et c'est alors que je me vis moi ; j'étais moi, mais je me voyais en même temps, et ce moi du dehors se mit à courir, et je m'épuisais de le voir courir, c'est alors que je lui hurlais pour qu'il m'entende : "POURQUOI COURS-TU?".

Aucune réponse, rien, le vide, il ne courait plus et réfléchissait : à ma question ? Je ne saurais le dire, mais très vite, il se remit à courir, sans but, les yeux vides, le visage sans expression, il n'y avait que l'essoufflement de plus en plus intense, accompagné du palpitant qui était sur le point de s'emballer!

Mais... les ténèbres environnantes se dissipèrent, je pris compte enfin de la réalité, et d'un instinct de survie, je me suis mis en position assise : me relevant d'un coup sec et net pour ouvrir là bouche et respirer.

"J'avais oublié à quel point l'air est pur ici, j'avais oublié la beauté de ce monde que jadis je n'osais parcourir! Et maintenant que cela est fait, j'oublie l'essentiel... Vivre!

Pendant des heures et des heures, j'ai couru et couru, j'ai fuis, j'ai fuis le temps qui ne faisait que me rattraper, j'ai fuis la beauté du monde pour fuir le temps et pourtant... et pourtant le temps à continué sa route, il ne s'est pas arrêté pour moi, mes cheveux ont poussé, ma barbe me pique, mes rides se creusent. Je ne peux rien y faire, le temps est immuable, le temps est universel. Je ne peux lutter contre lui, et personne ne le peu, et malgré tout j'ai lutté et au final j'y ai perdu. Car le temps que j'ai passé à lutter, je l'ai perdu pour explorer, je l'ai perdu pour aider mon prochain, je l'ai perdu par égoïsme envers mes obligations, je l'ai perdu pour un caprice, une peur que chacun de nous cache, la peur de la mort, la peur que le temps ne nous dépasse et que l'on ne puisse le rattraper...

Hélas le temps nous dépassera toujours, le temps sera là pour notre mort, comme il a été là pour notre vie car sans lui, ni vie ni mort, il ne reste rien. Le temps ne se maîtrise pas, le temps ne s'apprivoise pas, ne se dompte pas. Ni ami, ni ennemi, il n'est rien et tout à la fois...

Se battre contre le temps... Il n'y a qu'un seul moyen, vivre le temps, vivre le temps à plein temps, ne pas en perdre une goutte pour qu'il s'épuise de manière honorable, que vous l'aidiez à avancer, voilà maintenant ce que je fais, je vie mon temps, votre temps, le temps de chacun, celui que chacun devrait vivre, celui que chacun peu vivre à tout moment...

Désormais, je cours à travers monts et rivières mais pour des raisons différentes. Je ne fuis plus temps mais l'accompagne, le suit, et chaque personne que je croise sur la route, je lui apporte mon aide, à chaque moment de course, je regarde autour de moi et apprécie les richesses de la natures.

Lorsque je regarde un insecte, ce n'en est plus un. En chaque être vivant {ou mort[comprendra qui comprendra Smile]} il existe une étincelle de vie qui s'appelle le temps, chose immuable avec lequel on doit vivre en parfaite harmonie..., pour vivre!

Je n'ai plus qu'une chose à dire, VIVONS!"

© Arthur

PS: Vive la musique et les clips, j'ai été inspiré pour cette histoire par mes précédents voyages dans un mmorpg et de la musique (et du clip) "Right Here, Right Now" de Fatboy Slim. Sur ce, à bientôt!

_________________
Tout est provisoire :
l'amour, l'art, la planète Terre, vous, moi... Surtout moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[écrit perso] Cours Forrest cours!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche école de danse classique
» Film "Cours Lola cours"
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Un pti cours de Photo !
» Régularisation des diplômés en cours de carrière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Futur :: Le Présent :: Art et Culture-
Sauter vers: