Futur

Et si l'avenir était entre nos mains, qu'en ferions-nous ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Poésie] A vous de choisir!

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 30
Localisation : DTC (Derrière Toi, Coucou!)
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage:

MessageSujet: [Poésie] A vous de choisir!   Mar 3 Juin - 23:38

Envie d'écrire ? De partager un texte ? Que ce soit vos mots ou bien ceux d'un autre, laissez libre cours à vos envies...

Das Abitür der Anfang vom Ende (Hunger?)...

Dans ces ombres sinueuse, où la houle venteuse :
Le silence de l'amertume, éloquente et triste brume,
Divague mon âme ; pauvre fleure, elle se fane...
Sur cette longue tige où fume cette pauvre rose posthume,
S'ennoircit l'heureuse, préparant son arme : chère Fossoyeuse...

Dans cette obscurité funeste, je reste là : leste,
Tout du moins en apparence, car la lourdeur est sentence,
Bientôt il faudra que je tanne pour ne pas perdre mon crâne.
Sentez cet rance tout droit déraciné de ma panse ;
Il ne suffira plus que d'un geste pour que celle-Ci me moleste...

© Arthur

_________________
Tout est provisoire :
l'amour, l'art, la planète Terre, vous, moi... Surtout moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 30
Localisation : DTC (Derrière Toi, Coucou!)
Date d'inscription : 20/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage:

MessageSujet: Re: [Poésie] A vous de choisir!   Lun 7 Juil - 5:24

Nature destructrice

Souvenir d'un temps éteint
Où l'étreinte érintante de ton âme
Me paralyse le corps de toute sa trame.
Triste memoriam, je l'appellerais destin.

Issu des sombres recoins de mon esprit,
Sinueux éctoplasme jusqu'alors inconquit.
Triste mémoire, tu décides en ce soir
D'enraciner mon coeur dans le désespoir.

Je succombe à cette ombre scintillante
Et fond en larme, obsédante, larmoyante...
Déstitution maligne de mon moi passé
Pour un futur présent dans la passé consumé!

Vengeance foudroyante d'un désir existant,
Toujours désavoué pour la survie du coeur,
Au péril du malappris qui sans peur
Détruit jusqu'à sa dernière goutte de sang.

© Arthur



La Fontaine de Sang

Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l'entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.
A travers la cité, comme dans un champ clos,
Il s'en va, transformant les pavés en îlots,
Désaltérant la soif de chaque créature,
Et partout colorant en rouge la nature.

J'ai demandé souvent à des vins captieux
D'endormir pour un jour la terreur qui me mine;
Le vin rend l'oeil plus clair et l'oreille plus fine!

J'ai cherché dans l'amour un sommeil oublieux;
Mais l'amour n'est pour moi qu'un matelas d'aiguilles
Fait pour donner à boire à ces cruelles filles!

© Charles Baudelaire

_________________
Tout est provisoire :
l'amour, l'art, la planète Terre, vous, moi... Surtout moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wolfjulio
Végétale
Végétale
avatar

Masculin Nombre de messages : 32
Age : 28
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Azraël Beowolf

MessageSujet: Re: [Poésie] A vous de choisir!   Lun 7 Juil - 17:57

Dans cet élan literaire je te suis toi qui me précéde

tout d'abors une histoire pour réfléchir:


" Il était une fois un garçon avec un sale caractère.
Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un
dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience et
se disputerait avec quelqu'un.
Le premier jour, il en planta 37 dans la barrière.
Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler et le

Nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour.
Il avait découvert qu'il était plus facile de se contrôler que
de planter des clous...

Finalement arriva le jour où le garçon ne planta pas le moindre clou dans la
barrière. Alors il alla voir son père et lui dit que pour ce jour, il n'avait pas planté de

clou. Son père lui dit alors d'enlever un clou dans la barrière pour
chaque jour où il n'aurait pas perdu patience.
Les jours passèrent et finalement, le garçon put dire à son père
qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière.

Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit: "Mon fils, tu
t'es bien comporté, mais regarde tous les trous qu'il y a dans la
barrière. Elle ne sera plus jamais comme avant. Quand tu te

disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant,
tu lui laisses une blessure comme celle-là. Tu peux planter un
couteau dans un homme et après, lui retirer, mais il restera
toujours une blessure..."
Peu importe combien de fois tu t'excuseras, la blessure restera.
Une blessure verbale fait aussi mal qu'une blessure physique.
Les amis sont des bijoux rares, ils te font sourire et l'encouragent.
Ils sont prêts à t'écouter quand tu en as besoin, ils te
soutiennent et ils t'ouvrent leur cœur .

artiste inconu



Maintenant je me lance moi



La Lune

Lune, protectrice noctambule
Lune, grande soeur des incrédules
Astre éclairant les douces nuits
Qui sans toi sont teintes de gris

Lune menant à l'addiction
On te suit qu'avec passion
Jusqu’au jour des désillusions
Où tu sois remis en question

Lune mon amie éternel
J’écris pour toi ce poème
Même si je doute, si je t'aime

Toi qui m'emmena hors du ciel
Je t'admire comme je te crains
Oublie moi, ça ne fait rien



Fille du soleil(cela remonte a loin)

Fille du soleil, vivant dans un monde de lumière
Une folle ombre a vu ton incroyable insouciance
Et recherche a trouvé d'ou tu tire ton essence
Et pour cela il refuse de regarder en arrière

Une jeune ombre enfermait dans sa sombre existence
Qui lui a fait oublié la beauté des sens
N’attend que toi pour la sortir de sa souffrance
Dans ton ombre il te regarde avec insistance

Car ses yeux se sont ouverts
L’ombre a cru à la lumière
Enfermé dans ses doux yeux

L’espoir renaît grâce à elle
Il ne vit que pour sa belle
Malgré le silence qui règne

Depuis j'ai arrèté d'écrire. Oublian le crissement de ce gros con de bic qui ne veut plus noicir les pages de mes cahier de brouillon. Maintenant que je rêve, je ne ressent plus cette volonté d'écrire, cette volonté de tout vous dire, dans cette mélancolie lié a une dose de désespoir que j'ai perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Poésie] A vous de choisir!   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Poésie] A vous de choisir!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si vous pouviez choisir, quelle serait votre marine ?
» Mesdames, je fais dans le délire ce soir, a vous de choisir chaussures a votre pieds . . .
» Si vous deviez choisir des fap pour remplir une palette de 15....
» Si vous pouviez choisir une nouvelle attraction pour le Futuroscope …
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Futur :: Le Présent :: Art et Culture-
Sauter vers: